Afin d’impulser des initiatives mémorielles communes entre la France et l’Algérie, Benjamin Stora a remis le 20 janvier à Emmanuel Macron un rapport recommandant la mise en place d’une commission « Mémoire et Vérité ». 

Lundi 8 mars à l’occasion de la journée internationale de luttes pour les droits des femmes, rendez-vous était donné par l’intersyndicales CGT, FSU et Solidaires à 15H40, place Royale à Nantes. A 15H40 puisque c’est à partir de cette heure de la journée que l’inégalité salariale entre femmes et hommes se matérialise.

Le crédo de la part de la ministre du travail, Mme Borne, (reprenant la vieille litanie patronale) « une indemnisation trop avantageuse n’incite pas à la reprise du travail », remet sur la table son projet de diminution des allocations chômage.  

La transition énergétique deviendrait-elle la nouvelle marotte de nos grands capitalistes ? Antoine Frérot, pdg de Véolia, en menant son opération d’OPA sur le groupe Suez, n’a plus que des formules vertes à la bouche.

Le leader français de la santé, le géant transnational qui, comme proclamé, «accompagne au quotidien des millions de patients dans leur parcours de soins» fait ces derniers jours pâle figure. Alors que la pandémie continue de sévir et que les populations attendent le déploiement de la vaccination, que se présentent sur le marché des vaccins d’origine diverses, Sanofi, au troisième rang mondial dans le secteur de la santé, annonce n’être toujours pas en mesure de mettre au point le sien. 

Cela devient une habitude, après le précédent de la convention citoyenne  pour le climat, composée de 150 citoyens tirés au sort dans un panel représentatif de la population française.

- Un… on sait ce qu’il advint de l’anonymat des candidats pour compléter les tirages au sort (le hasard faisant bien les choses).
- Deux… ce qu’il advient des propositions de cet aéropage « citoyen » (que reste-il… que restera-t-il ?).

Alors que le développement d’un vaccin paraissait être la clef de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, la France accuse un sérieux retard dans ses ambitions après trois semaines de vaccination. 

Dès l’apparition du virus Sars-Cov-2 en décembre 2019 à Wuhan, les chercheurs du monde entier ont entrepris de travailler au développement d’un vaccin à même d’empêcher le développement de formes graves de la maladie et de stopper la propagation du virus. Contrairement à certains traitements défendus sans aucun élément probant quant à leur efficacité pendant l’année 2020, les développeurs ont pris le temps d’évaluer l’effet de ces vaccins avant de les mettre sur le marché.

La rentrée universitaire 2020 s’est faite avec le manque de personnel enseignant et le manque de moyens, les universités se sont trouvées abandonnées par le gouvernement dans la mise en place des mesures sanitaires. La nouvelle présidence de l’Université a promis 4 masques lavables pour l’année aux étudiants boursiers et 2 aux non boursiers mais ils n’ont pas encore été distribués.

«Séparatisme», ce mot d’Emmanuel Macron marque la volonté électoraliste de prendre les devants sur la droite et son extrême dans le débat en vue des élections présidentielles. Plutôt que de lutter contre les dérives sectaires, qui visent à assujettir les personnes à une structure sociale et à l’idéologie qui la justifie, c’est le communautarisme qui est remis sur la table.

Pages