Les élections législatives auraient-elles sonné le glas du jupitérisme présidentiel ? Pendant le dernier mandat, Emmanuel Macron fixait les orientations, le Premier ministre et son gouvernement s’empressaient de mettre en œuvre le programme présidentiel. À l’époque, la majorité absolue « En marche » à l’Assemblée nationale faisait office de chambre d’enregistrement des décisions de Jupiter. Le présidentialisme de la Ve République connaissait sa nouvelle heure de gloire.

NLA : Véronique, tu as été désignée, dans le cadre de la Nupes, à porter les couleurs de la gauche rassemblée sur la 7e circonscription de la Loire-Atlantique. Peux-tu nous dire comment s’est passée la campagne ?

Depuis l’édition 2019, la Fête de la musique à Nantes n’a plus la même saveur. Elle reste et restera longtemps marquée par le décès de Steve Maia Caniço, noyé dans la Loire à la suite d’une charge policière qui visait à disperser une soirée techno sur le quai Wilson.

La réforme des retraites et le report de l’âge légal de départ à 65 ans, proposition phare d’Emmanuel Macron pendant la campagne de la présidentielle, ne va pas passer comme une « une lettre à la Poste ». 

Le 11 juin dernier s’est déroulée la marche des fiertés à Nantes, qui a rassemblé plus de 13 000 personnes dont de nombreux élus et militants communistes. Cet événement, musical et festif, défend les communautés lesbienne, gaie, transexuelle, bisexuelle, transgenre et intersexuée (LGTBQIA +). La manifestation s’est déoulée sans incident mais un jeune homme a été lâchement agressé par plusieurs individus en rentrant chez lui à Trignac. 

Le 26 juin, Patrick Pouyanné, Jean-Bernard Lévy et Catherine MacGregor, respectivement patrons de TotalEnergies, EDF et Engie, lançaient un appel aux Français, les enjoignant à réduire fortement leur consommation énergétique : « L’effort doit être immédiat, collectif et massif. Chaque geste compte ». La sobriété ainsi réclamée devrait permettre de constituer des réserves, face au risque de pénurie et de flambée des prix qui menacent « la cohésion sociale » l’hiver prochain.

En fouillant dans des vieux cartons d’archives outre-Atlantique, l’historien Patrick Weil tombe sur une pièce de premier choix : un manuscrit inconnu, corrigé et annoté de la main de Sigmund Freud. Sa parution en 1966 – qui s’avère expurgée !– soulève un scandale, à commencer par la propre fille de Freud, Anna, qui en nia l’authenticité. Son titre ? « Le président Thomas Woodrow Wilson, un portrait psychologique » (publié en France par Payot).

Les 29, 30 et 31 juillet, la ville portuaire de Saint-Nazaire accueillera son maintenant fameux festival des Escales. Alors que chaque année la programmation porte la focale sur une ville en particulier, pour son trentième anniversaire, le festival a décidé de proposer un tour du monde musical, le projet « Globe Trotter », en s’associant avec des festivals d’Europe, des deux Amériques, d’Afrique et même d’Océanie. La dimension d’ouverture sur le monde de Saint-Nazaire s’en trouvera d’autant plus confortée !

Le festival de Jazz « Les rendez-vous de l’Erdre » se déroulera du 22 au 28 août, une semaine avant la rentrée scolaire, pour en faire profiter petits et grands pendant six jours, dans le cadre magnifique des bords de l’Erdre. La plus belle rivière de France, selon François 1er, accueillera de nouveau cette année l’unique festival gratuit de jazz de France.

La métropole nantaise se penche actuellement sur un projet d’envergure qui donnera à la ville qui a vu naître Jules Verne un superbe espace culturel, lieu d’expériences et lieu de culture dédié à l’imaginaire.

Pages