Le 9 juin dernier, dans toute la France des associations, syndicats, partis politiques, dont le PCF, appelaient à la mobilisation la plus large contre le racisme et les violences policières. A la suite du meurtre de Georges Floyd, dans de nombreux pays, les manifestations ont essaimé.

Le meurtre de George Floyd par des policiers lundi dernier à Minneapolis soulève partout aux Etats-Unis l'indignation et la colère. Des dizaines de milliers de manifestants jour et nuit dans tout le pays crient justice. Ce que les Américains veulent c'est mettre à bas le racisme systémique étasunien.

L'exaspération et les frustrations de ces derniers jours conduisent à des scènes d'émeutes dont les principaux responsables sont la politique de Donald Trump et les forces de l'ordre.

La Journée mondiale de lutte contre l’Homophobie et la Transphobie (IDAHOT), qui fédère le combat contre toutes les formes de haine envers les personnes LGBTI+ (lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, intersexes et autres) devait se dérouler le 17 mai. La crise sanitaire a mis fin à tous les rassemblements.

La pandémie de Coronavirus ne freine pas l’ardeur des libre-échangistes. Mardi 28 avril, l’Union Européenne et le Mexique ont finalisé leur négociation sur un nouvel accord commercial. Dorénavant, la quasi-totalité du commerce de biens entre les 2 protagonistes, sera exempt de droits de douane. Il est prévu, notamment, l’ouverture du marché européen à 20 000 tonnes de viandes bovines mexicaines.

Comme pour les traités de libre-échange avec les Etats-Unis (TAFTA) ou bien le Canada (CETA), l’accord avec le Mexique prévoit aussi l’ouverture des marchés publics de chaque « partenaire » et le règlement des « différends » entre des entreprises et des Etats, concernés par l’accord, par le biais de négociations.

S’il y a une chose que l’on ne peut enlever à Donald Trump c’est sont culot ! Cet homme a un culot monstre et n’a honte de rien. Et certainement pas des contradictions !

Après avoir été plus que léger dans la gestion de la crise, Donald Trump a annoncé mardi 14 avril la suspension de la contribution américaine à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) (Environ 500 millions de dollars par an). Selon lui, l'organisation de l'ONU aurait commis de nombreuses "erreurs" sur le coronavirus, et serait trop proche de la Chine.

À l’occasion de la crise du Covid-19, le petit pays caribéen, Cuba, a une fois de plus fait preuve de solidarité internationale en envoyant ou en proposant l'aide de ces médecins pour combattre le virus.

Ainsi, les diverses missions soutenues par Cuba dans le monde se poursuivent et si l'ile peut venir en aide c'est que ses médecins sont internationalement reconnus. La contribution des épidémiologistes et virologues cubains a notamment été déterminante dans la lutte contre l’épidémie de choléra survenue en Haïti après le séisme de 2010.

Alors que les Etat-Unis deviennent l’épicentre de la pandémie, le procureur général américain a accusé le président Nicolas Maduro d’avoir fomenté un plan pour inonder les États-Unis de cocaïne alors que celle-ci provient de Colombie grand allié de Washington dans la région !

Ca vous rappelle quelque chose ?