L’ouverture du RSA pour les jeunes, une urgence pour construire le monde de demain,

Les sites de Flins, d’Alpine à Dieppe, des Fonderies de Bretagne à Caudan ou de Maubeuge sont menacés, en plus de celui de Choisy-le-Roi, quoi qu’en dise la direction du groupe Renault !

La mobilisation des salariés et des élus, peut permettre de faire reculer la direction du groupe sur ses intentions. Ces luttes ne font que commencer à Choisy à Dieppe, à Maubeuge, à Caudan où les annonces de la direction rencontrent une forte opposition de la part des salariés et des élus locaux, rassemblés dans leur diversité.

L'épidémie de Covid-19 et le confinement qui s'en est ensuivi a accentué la crise structurelle du capitalisme. En réponse à la baisse des profits, il est à craindre que les capitalistes aient une fois de plus recours à la destruction d'emplois : les difficultés des secteurs du textile et de l'aéronautique faisaient craindre le pire, mais c'est dans le secteur de l'automobile que Renault a annoncé la suppression de 5 000 emplois en France.

Tous les indicateurs tendent vers une explosion du chômage dans les mois à venir. Pôle emploi recensait déjà fin avril plus de 3,7 millions de chômeurs de catégorie A. Partant de cette situation, il apparaît primordial d'organiser la solidarité nationale afin d'éviter que la crise de l'emploi ne se transforme en crise sociale d'ampleur.

Steve Nouveau est chauffeur routier, une profession dont on a peu parlé pendant le confinement mais qui a pourtant joué un rôle essentiel.

NLA : Le confinement a bousculé les habitudes d’un grand nombre de travailleurs, chômage partiel, télétravail ou rotation d’équipe... Pour toi ça a changé quoi ? 

Avec  leurs avions cloués aux sols, les compagnies aériennes subissent de plein fouet les effets de la crise du covid-19. La suspension de la majorité des vols n’est pas sans conséquence pour l’industrie aéronautique puisque les commandes et les livraisons d’avions sont reportées.

L’intersyndicale départementale CGT, FO, FSU et Solidaires s’est exprimée sur les mesures de déconfinement progressif annoncées par le Premier-ministre.

La phase 1 du plan de déconfinement a été mise en place le lundi 11 Mai, elle suscite de la satisfaction et du soulagement après 7 semaines vécues difficilement dans beaucoup de foyers. Pour autant, la pandémie n’est pas vaincue, les risques sanitaires sont élevés et les mesures de protection de la population indispensables. Le discours d’Edouard PHILIPPE n’est pas de nature à rassurer tous les oubliés de son dispositif et néanmoins les plus fragilisés par la crise du coronavirus : les retraités, les personnes agées en EPHAD, les sans-logements et les personnes en grande précarité...

Le tribunal judiciaire du Havre a invalidé, dans une décision rendu le 7 mai dernier, la réouverture de l’usine Renault à Sandouville (76).

Saisie par la CGT Renault, la justice a reconnu que la décision de la direction de rouvrir le site ne répondait pas aux procédures d’évaluation des risques et de consultation des représentants du personnel prévues par la loi mais également par… des accords d’entreprises signés par la direction. En clair, ni le CSE, ni le CHSCT n’avaient été consultés sur un protocole de reprise de production décidé unilatéralement par la direction du site.

La justice a tranché ! L’entreprise nazairienne Stelia Aerospace du groupe Airbus a été condamnée à fournir une autorisation de déplacement à un délégué syndical. En effet, depuis le début du confinement, Karl Mahé, de la CGT, était interdit par son employeur  d’accéder à l’usine et d’accomplir sa mission de protection et de soutien aux salariés. Il pourra désormais le faire.

Alors que les fonctionnaires sont en première ligne face à l’épidémie de Covid-19, le gouvernement a annoncé le versement de primes. Mal-payés de l’avis d’Emmanuel Macron lui-même, les agents de l’État, de l’hôpital public et des collectivités territoriales n’auront pas droit à de véritables négociations salariales mais à une nouvelle gestion ponctuelle, au cas par cas, de leur rémunérations.

Avec le déconfinement progressif, des élèves vont retrouver le chemin de l‘école, NLA a rencontré Adeline institutrice en maternelle dans le quartier de Malakoff, à Nantes.

Pages