Mené par l’association « Les Eaux Vives », soutenu par des fonds européens, municipaux, métropolitains et en partenariat avec un certain nombre d’associations, le projet du Village solidaire des 5Ponts a vu le jour cet été, dans le quartier République à Nantes. Cette initiative a été conçue pour répondre aux besoins spécifiques des personnes en situation de grande exclusion. Au fil du temps et avec l’appui de nombreuses structures, le projet a pris de l’ampleur.

A l’initiative de la CGT, les employés du site d’Aubret à Saint-Mars-la-Jaille appartenant au groupe Eureden ont entamé un bras de fer avec la direction du plus gros producteur de lardon de France.
En effet depuis le 1er octobre et la dernière revalorisation du SMIC par le gouvernement le personnel dont le coefficient se situe entre 125 et 155 aura un salaire aligné sur le SMIC. 
Les NAO qui se sont déroulées au mois d’avril n’ont abouti à rien, la direction refusant d’aller au-delà des 1% d’augmentation.

L’été passé, les retraités et les travailleurs de différentes catégories (public et privé) étaient de nouveau dans la rue pour défendre les pensions, les salaires, l’emploi, la protection sociale… avec en toile de fond le retour des « réformes » de la droite macroniste sur l’assurance chômage et les retraites.

Le 11 mai dernier, les agents électriciens et gaziers ont célébré le 75ème anniversaire du service public de l’énergie et la création de l’entreprise nationale Électricité de France et Gaz de France, en 1946, par Marcel Paul, ministre communiste de la production industrielle. Pour cet événement interrégional,  600 agents ont répondu présent à l’appel de la CGT Mines et énergie et de l’intersyndicale CFDT, CFE/CGC, FO ;  pour ce rendez-vous de lutte commémoratif, revendicatif,  indiscutablement politique. 

Le député communiste va interpeller le gouvernement sur la situation de l’entreprise SAIPOL de Montoir de Bretagne. Le PSE (Plan de sauvegarde de l’emploi), proposé par la direction de cette filiale du groupe industriel AVRIL, prévoit le licenciement de l’ensemble des 33 salariés.

Le personnel de la clinique du Parc à Nantes a repris le travail le 16 octobre dernier après 35 jours de grève, dont 29 consécutifs (voir NLA n°1037). La lutte des salariés, soignants, techniques et administratifs a permis d’arracher une augmentation de 60 € mensuels nets, une prime de 100 € et le respect d’une prime d’habillage. Si toutes les revendications des grévistes n’ont pas été satisfaites, ces différents points viennent récompenser une lutte acharnée menée par la base des salariés.

Crise ou pas crise la Société Générale n’en finit plus de « restructurer ». Ainsi tailler dans les effectifs semble même être devenu, à l’instar d’autres grands groupes, un mode de gestion en soi. Lundi 9 novembre, l’entreprise a donc annoncé la sortie de son dernier plan social, avec le départ de 640 personnes au niveau national dont 60 à Nantes. Malgré ces nombreux plans de restructuration faits pour le marché, le cours de l’action continue de dégringoler (-58 % sur 10 ans).

Fabien Gay, sénateur communiste de Seine St Denis était en Loire-Atlantique le 19 octobre. Accompagné par Louis Chrétien, Eric Couvez et Pedro Maia, membres de la direction départementale du PCF, Fabien Gay est venu pour suivre l’évolution de projets industriels tournés vers la transition énergétique et écologique. Lors de sa dernière visite, en janvier 2018, Fabien Gay s’était engagé à revenir rencontrer les salariés et les syndicalistes CGT parmi lesquels ceux du Grand port maritime Nantes-St Nazaire et ceux de la centrale électriq

Les mobilisations du personnel de l’hôpital public ont mis en lumière le profond mal-être de la fonction publique hospitalière. Mais les soignants du secteur privé ne sont guère mieux lotis. A Nantes, les salariés de la clinique du Parc sont en grève depuis le 21 septembre après avoir déjà arrêté le travail pendant cinq jours en juin. Cette clinique psychiatrique est la propriété du groupe Ramsay, géant international de la santé qui possède plus de 200 établissements dans le monde.

Ces dernières années, la France a connu de nombreux mouvements de protestation, du mouvement des « Gilets jaunes » aux manifestations appelant à une action face à l’urgence climatique, de celles en faveur de la justice sociale ou encore contre l’impunité policière et le racisme qui ont suivi l’homicide de George Floyd aux États-Unis.

Pages