« Il nous faut une candidature communiste pour les élections présidentielles 2022, car si nous n’y allons pas nous aurons des regrets et revoir le schéma de 2017 Macron-Le Pen , je dis Non.
Quel avenir pour nos enfants, nos emplois si nous ne présentons pas un candidat, nous devons sortir les françaises et les français  de cette crise.
Nous avons des propositions à faire aux citoyens et citoyennes. Ne nous taisons plus, donnons des solutions aux ouvriers et ouvrières dans ce monde du travail dont nous ne voulons plus aujourd’hui.

Les discussions départementales entre le PCF et la majorité départementale n’ont pas abouti. Le rassemblement de toute la gauche n’est donc pas à l’ordre du jour du chef de file de la majorité sortante Michel Ménard. En effet, depuis plusieurs mois, les négociations départementales et locales engagées entre le PCF et ses partenaires de gauche ont buttés sur l’accord privilégie passé entre le PS et EELV à la mi-avril. Accord qui exclu le PCF d’une représentation au sein de la future assemblée départementale.

Le 12 avril 1961 Youri Gagarine s’envole vers le cosmos. Le vieux rêve d’Icare prend une nouvelle dimension, c’est Méliès, J. Verne et Hergé réunis, le cosmos au pays des soviets ! « C’est parti » dira-t-il par cette phrase sibylline. Que ce soit un citoyen soviétique qui ait fait la première révolution autour de la terre est assez symbolique ! Une véritable liesse s’empare du pays à son retour.
La guerre froide avait quitté les glaces extrêmes et s’installait la politique de coexistence pacifique proposé par 

Pour suivre sa femme qui a décroché un nouveau poste, l’auteur se retrouve en Bretagne à enchaîner les contrats d’intérim dans des usines d’agroalimentaire. D’ailleurs, il précise dès le début qu’il s’agit de boulots «alimentaires», acceptés après des recherches vaines dans son secteur, le social. Intérimaire, c’est-à-dire taillable et corvéable à merci, jour et nuit, et se prendre le Capital en pleine gueule», comme il dit.

Après avoir enquêté sur la violence politique dans «Cher pays de notre enfance», le journaliste Benoît Collombat revient à la bande-dessinée sous les traits de Damien Cuvillier pour s’attaquer cette fois à la violence économique. L’ouvrage, bien que parfois un peu technique, réussit à démontrer comment ce que l’idéologie libérale présente comme des lois de l’économie résultent en vérité d’arbitrages politiques assumés par les décideurs publics : pour garantir la stabilité monétaire, le chômage devient la variable d’ajustement du capitalisme.

Les bibliothèques et médiathèques nantaises sont librement accessibles à tous, et rendent d’ores et déjà de nombreux services gratuitement : consultation sur place de tous les documents et ressources en ligne et nombreuses animations, celles-ci sans contrepartie financière depuis 2017.

« Suite aux courriers adressés au Président de la CARENE et au maire de Saint Malo de Guersac  restés sans réponse, nous nous sommes adressés au maire de Montoir de Bretagne, en sa qualité de Vice-président de l’intercommunalité chargé des déchets.

Dans la France impériale dorée de 1870, la population industrielle s’accroît, la société est toujours dominée par le monde rural. L’âge d’or du capitalisme de libre concurrence s’articule avec la révolution industrielle, c’est le temps des Schneider et des banquiers Pereire. Progrès techniques et exploitation de classe riment avec pauvreté. Les réalités d’existence des ouvriers –environ 3 millions dans les villes- sont miséreuses. Pour le logement comme pour les subsistances.

Afin d’impulser des initiatives mémorielles communes entre la France et l’Algérie, Benjamin Stora a remis le 20 janvier à Emmanuel Macron un rapport recommandant la mise en place d’une commission « Mémoire et Vérité ». 

Il y a deux ans, un puissant mouvement populaire allait naître en Algérie, le «Hirak». Ce mouvement, rassemblant des centaines de milliers d’algériens, vendredi après vendredi, et chaque mardi pour les étudiants, avait eu raison d’Abdelaziz Bouteflika qui voulait se représenter pour un 5è mandat et qui avait fini par démissionner. S’en était suivi un processus électoral chaotique, repoussé deux fois pour finalement en arriver à l’élection très contestée d’Abdelmajid Tebboune : toute opposition véritable était interdite.

Pages