À l’appel de l’intersyndicale CGT, FSU, Solidaires, UNSA, CFTC et CFE-CGC, une journée nationale de grève et de mobilisation s’est déroulée le 17 mars dernier. Les mots d’ordre : augmenter les salaires, les pensions et les minimas sociaux ! 

À Paris, Lyon, Marseille ou Nantes, les chauffeurs de taxis ont organisé, dans les grandes villes de France, des manifestations pour dénoncer la forte hausse des prix du carburant. Il faut dire que la profession est particulièrement impactée par le prix du litre de diesel à 2,10 euros.

Les agents de RTE GMR Atlantique (maintenance du réseau électrique de RTE) basé à Vertou sont en grève depuis 6 semaines. Suite à plusieurs réunions avec la direction, des revendications locales des agents ont trouvé des réponses. Mais sur les revendications de la CGT concernant la hausse de 5 % des rémunérations, la direction refuse toute négociation. La situation est donc bloquée et le patronat joue le pourrissement du conflit. L’argent existe pourtant bel et bien !

À Nantes, au cinéma le Katorza, le festival du film russe prévu du 31 mars au 3 avril est annulé. Bien que renommé – Entre Lviv et l’Oural –  il devait se tenir comme chaque année sous l’égide d’Univerciné avec la participation habituelle de l’association Russies étonNantes préoccupée par la solidarité avec les réfugiés. Cependant le cinéma le Katorza maintient une programmation de films russes et ukrainiens.

Urbains ou ruraux, périurbains, rurbains ou néoruraux, en tant qu’habitants, nous sommes définis par l’espace qui nous entoure, espace produit par notre société. Or, il a beaucoup été question, avec la pandémie et ses conséquences économiques et sociales, de recherches de nouveaux modes de vie, de nouvelles manières d’habiter liées au télétravail, à un besoin de nature, de la contrainte de circuler à moindre coût énergétique… 

À 30 ans, c’était mon premier meeting politique. Je me sens vraiment concernée par les élections présidentielles. Certains jeunes de mon âge ne votent pas parce qu’ils n’ont pas de conscience politique, ne connaissent pas grand-chose à la droite, à la gauche.

Fabien Roussel est le candidat qui m’a le plus interpellé. Son programme est intéressant, il a un franc sourire, et surtout il semble réaliste sur les conditions de travail des citoyens. Son programme est clair. 

Cela ne fait plus de doute : l’Allemagne va acquérir les avions de combat F-35 du constructeur Lockheed Martin pour remplacer les vieux Tornados de la Luftwaffe.

« Covidé » mais galvanisé à distance par le meeting de Fabien Roussel !  Ce fut un meeting à l’image de la campagne : dynamique, vivant et joyeux.
L’objectif de ré-enchanter la Gauche est atteint. De la fanfare « Jujubees Swing Combo », pour l’ambiance, à « L’Internationale », les prises de parole des soutiens issus du rassemblement et le rappel des combats locaux ; tout y était pour affirmer nos valeurs. 
Je retiendrai deux propositions de justice sociale : 

Les élections législatives colombiennes de mi-mars ont vu la victoire de la coalition de gauche « Pacte historique ». Historique, le terme sied bien à la soirée du 13 mars : en effet, la gauche n’avait jamais gagné une seule élection dans l’histoire de la république de Colombie en deux siècles d’existence.

En déplacement dans les régions, la direction de la Fête de l’Humanité s’est arrêtée à Nantes mardi 29 mars pour évoquer avec l’ensemble des fédérations du Parti communiste des Pays de la Loire l’organisation des stands sur le tout nouveau terrain situé sur l’ancienne base aérienne 217 du Plessis-Pâté, en plein cœur de l’Essonne.

Pages