Le leader français de la santé, le géant transnational qui, comme proclamé, «accompagne au quotidien des millions de patients dans leur parcours de soins» fait ces derniers jours pâle figure. Alors que la pandémie continue de sévir et que les populations attendent le déploiement de la vaccination, que se présentent sur le marché des vaccins d’origine diverses, Sanofi, au troisième rang mondial dans le secteur de la santé, annonce n’être toujours pas en mesure de mettre au point le sien. 

La transition énergétique deviendrait-elle la nouvelle marotte de nos grands capitalistes ? Antoine Frérot, pdg de Véolia, en menant son opération d’OPA sur le groupe Suez, n’a plus que des formules vertes à la bouche.

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté en Loire-Atlantique, le 4 février dernier, pour défendre l’emploi, la hausse des salaires et la protection sociale. Le monde des arts vivants et de la culture était lui aussi au rendez-vous.

Les agents des Industries électriques et gazières sont, depuis plusieurs semaines, mobilisés contre les plans Hercule (EDF) et Clamadieu (Engie). Plusieurs journées d’actions intersyndicales (CGT, CFE/CGC, CFDT, FO) et de grève ont eu lieu pour défendre l’avenir énergétique de la France et combattre la privatisation de ces secteurs stratégiques, indispensables au pays.

Le 23 janvier dernier, 41 délégués se sont réunis pour la 2ème conférence régionale des Pays de la Loire. Face à la situation politique actuelle, à la crise sanitaire conduisant à l’explosion de crises économique et sociale latentes, nous sommes confrontés au danger de laisser la droite et l’extrême-droite au pouvoir. Il serait irresponsable de ne pas mesurer le danger constitué par la poursuite de la politique régionale actuelle.

Les élus communistes au sein du groupe politique “Gauche Commune” à la ville de Nantes ont eu l’occasion d’exprimer leur point de vue à propos du vœu présenté en conseil municipal relatif à l’organisation d’un référendum à propos du rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne. Sur la forme, cette proposition de vœu était conforme au respect des engagements pris lors de la campagne municipale.

Un paradoxe mérite d’être posé d’emblée : dans un parc social qui accueille de plus en plus de ménages à faibles ressources, ceux-ci ont plus de difficultés à y accéder. Selon les termes législatifs définissant les objectifs de la politique publique de logement social française, la mission du parc social serait de loger de manière décente et pour un coût compatible avec leurs ressources, des ménages qui ne pourraient pas l’être dans les conditions actuelles du marché. L’État ne remplit plus cette mission.

Le salon de lecture du lieu unique donne carte blanche à Françoise Thyrion pour 3 temps de lecture de textes d’autrices qui illustrent la résistance particulière que les femmes tissent face à la guerre, à l’intimité et au terrorisme. Françoise Thyrion est comédienne, autrice et metteuse en scène, co-fondatrice de la Cie Science 89 avec Michel Valmer et co-directrice artistique de la salle Francine-Vasse pendant 15 ans.

Diffusé le 1er février dernier, Le Parti du cinéma revient sur les liens historiques unissant le Parti Communiste Français au 7e art. Mêlant témoignages militants et images d’archives, ce documentaire souligne toute la singularité des communistes dans leur rapport à l’écran.

1er janvier 2021 : déchets et poubelles sont à l’ordre du jour, une question loin d’être anodine. Le secteur capitaliste de collecte et traitement des déchets compte 1926 entreprises, dont les géants Veolia, Suez, Derichbourg.  La « compétence » déchets est dévolue aux intercommunalités sous deux régimes : celui de la TEOM (taxe d’enlèvement des ordures ménagères), et celui de la REOM, ou redevance « incitative ».

Pages